Road-trek dans les montagnes de Grande-Bretagne (avril 2019) – 1/10 – Pays de Galles – Brecon Beacons

A une heure de route de l’aéroport de Cardiff s’étendent les monts tourbeux des Brecon Beacons, dans lesquelles l’homme n’a presque pas imprimé sa marque. Nous devons dompter sa principale montagne, le Pen y Fan, au milieu d’un circuit de 20 kilomètres ceinturant la vallée du Taf Fechan.

Notre marche dans les Brecon Beacons (lien openrunner)

Nous appréhendons la région de nuit, dans l’idée d’atteindre, aidés du GPS, un abri indiqué par opencyclemap près du Waun Rydd, le premier sommet, distant de trois kilomètres. En fait d’abri, nous n’avons affaire qu’à un cairn massif ne protégeant ni de la pluie, ni même du vent, et devons planter notre tente, à la lumière des frontales, dans le coin de tourbe alentour le moins gorgé d’eau.

Au petit matin, le crachin incessant s’accompagne d’une épaisse brume, qui dissimule tout autant les paysages que l’obscurité l’ayant précédé. Le brouillard ne se lève qu’au moment où nous contournons par ses hauteurs la vallée de Cwm Oergwm ; alors seulement, les Brecon Beacons nous apparaissent dans toute leur majesté. Ils vont nous livrer, en cinq kilomètres, une succession grandiose de panoramas typiquement celtiques.

L’apparition de Cwm Oergwm

Les brumes se lèvent…

…dévoilant une pente verdoyante…

…qui file vers la vallée de Cwm Oergwm…

…que nous pouvons apprécier dans toute son étendue

Sur notre autre flanc, la retenue d’eau d’Upper Neuadd

Passé le sommet du Fan y Big, nous attaquons celui du Cribyn, dont la photographie affichée dans Les 1001 randonnées… a justifié notre venue. Reste une dernière ascension tranquille de 200 mètres pour atteindre le principal objectif du jour, le sommet du Pen y Fan.

L’ascension du Pen y Fan

Sur notre route, le paisible Cribyn…

…puis le plus escarpé Pen y Fan, que les nuages voilent partiellement

J’immortalise la conquête du terrible pic (8860 mètres au dessus de la mer)

Du Pen y Fan, vue ouest vers Llyn Cwm Llwch…

…et vue sud vers la vallée du Taf Fechan, dont nous faisons le tour

A peine avons nous profité des panoramas que le Pen y Fan se trouve pris dans la grêle et les nuages ; nous poursuivons notre boucle en serrant les dents. Le soleil ne fait son retour qu’au moment où nous dépassons le premier lac de barrage de la vallée du Taf Fechan. Nous poursuivons sur la crête jusqu’au second barrage et y repiquons à travers la tourbe.

Autour de la vallée du Taf Fechan

En bas des falaises…

…deux lacs de barrages modestes…

…et au loin celui, bien plus vaste, de Pontsticill

Face à nous, les collines arpentées à l’aller

Au niveau d’une vaste tourbe…

…nous plongeons au hasard vers le barrage…

…franchissant un ou deux ruisseaux

Harcelé par un dernier crachin, nous arrivons à la voiture trempés jusqu’aux os. Et le ciel n’a pas fini de nous oppresser, bien au contraire !