Mille bornes dans le Massif central (printemps 2018) – 30/31 – des monts Dore aux monts Dôme

Avant de remonter les monts Dôme jusqu’à Volvic, nous les rallions depuis les monts Dore par une journée de marche transitoire d’intérêt très inégal.

En rouge, notre journée de marche des monts Dore aux monts Dôme (jour 42 sur openrunner)

Des 30 kilomètres qui constituent cette transition, seuls nous captivent les 10 premiers, que nous consacrons à nous hisser sur le cordon montagneux reliant le roc de Cuzeau au puy de la Tache, puis à cheminer sur sa ligne de crête, avec pour point d’orgue le franchissement du sommet du puy de l’Angle.

Sur l’arête septentrionale des monts Dore

Trônant au-dessus de Mont-Dore, la Grande Cascade…

…devant laquelle notre trio pose pour la postérité

Mont-Dore vu de la crête

La croix symbolisant le sommet du puy de l’Angle

Dudit sommet, vue sud vers le puy de Sancy…

…vue nord-ouest vers la haute vallée de la Dordogne

…vue nord vers le lac de Guéry…

…et vue nord-est vers la chaîne des Puys

La ligne de crête au-delà du puy de l’Angle ; à droite, le puy de Monne

Sur les pentes du puy de Monne ; au fond à gauche, le puy de la Tache

Sur notre droite apparaît le lac Chambon

A l’auberge du col de la Croix Morand se conclut avec la dégustation d’un succulent pain perdu une plaisante matinée de marche. Le reste du parcours n’aura pas la même saveur et nous sommes bien contents, le soir venu, de poser notre bivouac dans un champ coincé entre le puy de la Rodde et le puy de Charmont.

La transition vers les monts Dôme

Le village de Mareuge vu du bois éponyme ; au second plan, le puy de Monténard, et au fond, celui de Dôme

L’arrivée au village de Saulzet-le-Froid

Les champs de la Roudette

Dans l’un d’eux, notre bivouac, entre le puy de Charmont…

…et le puy de la Rodde

Les deux petites collines boisées des puys de la Rodde et de Charmont sont les premières d’une longue série formant la chaîne des Puys ; la découverte de leurs collègues va occuper nos deux derniers jours de marche.