Pérégrinations en Catalogne (juin 2017) – 5/5 – visite de Barcelone

Mon timing étant très serré, c’est à la vitesse d’un marcheur nordique que je découvre les rues de Barcelone. Les premiers kilomètres à travers les immenses avenues grises reliant la plaça Espanya à celle de Catalunya ne sont pas des plus réjouissants. Ils se terminent par un bain de foule inédit dans la Rambla.

Vers la Rambla

La plaça Espanya

Depuis la place, vue vers le Palau Nacional

Un immeuble d’angle aux abords de la plaça de Catalunya

Les bâtisses hétérogènes de la plaça de Catalunya

Les foules de la Rambla

La Rambla me conduit dans le plus beau coin de la ville, le quartier historique, avec ses bâtisses médiévales bien conservées, parmi lesquelles l’impressionnante cathédrale de Santa Creu. Bien que le temps presse, je furète quelques temps dans des ruelles étroites où se pressent les touristes.

Le quartier gothique

Une entrée du quartier

Une rue caractéristique

Le site de la cathédrale de Santa Creu

Sa façade frontale

Son portail principal

Sa nef

L’église de Santa Maria del Mar

Sa façade

Au-delà de l’église Santa Maria del Mar, j’interromps ma flânerie et fonce plein nord vers la Sagrada Familia. Tout impressionnant qu’il est, ce monument gigantesque à l’architecture excentrique n’est pas aussi évocateur que ceux du quartier gothique. Il crée même en moi un malaise vague, comme si j’avais affaire à la porte d’entrée symbolique d’une région démoniaque dans un univers de science fiction baroque.

La Sagrada Familia

Sur ma route, l’Arc de triomphe de Barcelone

Quelques points de vue sur la façade principale de la Sagrada Familia

Je mets du temps à trouver la station d’où part le métro à destination de l’aéroport, où je ne débarque qu’une heure avant le départ de l’avion. Je n’en ai pourtant pas terminé avec Barcelone : six mois plus tard, j’y déambule encore quelques heures en soirée, lors de l’escale barcelonaise d’un vol entre Rennes et Majorque. Cette seconde balade me conduira du quartier de l’Hospitalet à Montjuic, un parc qui culmine au niveau d’une forteresse bâtie au XVIIème siècle, sur un promontoire rocheux dominant de 200 mètres le port de Barcelone.

Le château de Montjuic

Nul doute que je me baladerai de nouveau à Barcelone tant cette métropole est, en tant que centre névralgique des vols Vueling, une escale incontournable pour relier Rennes à de nombreuses villes et îles méditerranéennes.

Leave a Reply